Profondeur d'eau

L'essentiel

La profondeur d’eau correspond à la différence entre la surface de l’eau et le fond du fleuve.

Le niveau d’eau est conditionné par la forme du lit du fleuve et les conditions hydrologiques :

  • le débit de la Loire dans le secteur fluvial, entre Les Ponts-de-Cé et jusqu’à l’aval de Saint-Florent-le-Vieil ;

  • la combinaison du débit et de l’amplitude de la marée, dans le secteur fluviomaritime.

La profondeur d’eau est limitée par les hauts fonds qui jalonnent le lit de la Loire.

Bien que la Loire ait plusieurs bras, un seul est classé en voie navigable entre Bouchemaine et Nantes. Pour le maintien de la navigation, l’objectif est un mouillage, soit la profondeur d’eau disponible pour un bateau, d’un mètre minimum dans le chenal. Régulièrement, quand le mouillage est inférieur à 1,80 m, Voies Navigables de France - gestionnaire de la voie d’eau - procède à des sondages du chenal de navigation et à son balisage. Dans le bief fluviomaritime, ces sondages sont effectués à basse mer. Les relevés mentionnent les mouillages avec leur localisation et sont publiés dans un «Bulletin de navigabilité», contribuant à la connaissance de l’évolution du lit immergé de la Loire, et permettant de rendre compte des conditions concomitantes de navigation.

 

Photo : Baliseur de Loire - Crédit : GIP Loire Estuaire

 

Illustration, graphique

Répartition des profondeurs d'eau de 1996 à 2017 et chronique de l'hydraulicité mensuelle à Montjean-sur-Loire

Sur la période 1996-2017, les profondeurs d'eau inférieures à 1,80 m peuvent survenir tous les mois de l'année et sont systématiquement relevées de juillet à octobre. Au maximum, la profondeur d'eau est restée inférieure au mètre, 179 jours consécutifs en 2011, et  inférieure à 1,80 m, 206 jours consécutifs la même année.

 

Répartition des profondeurs d'eau de 1996 à 2017

 

Sources : VNF/DREAL Pays de la Loire (Banque Hydro)/GIP Loire Estuaire

Evolution de la part annuelle des profondeurs d'eau disponibles inférieures au mètre, dans le chenal de navigation, de Bouchemaine à Nantes

En moyenne, entre 1996 et 2017, il y a moins d'un mètre de profondeur d'eau près de 20% de l'année. La navigation n'a pas été contrainte par la profondeur d'eau, une seule fois en 22 ans de suivi, en 2007. A l'inverse, en 2011, la profondeur d'eau a été inférieure au mètre pendant plus de la moitié de l'année. Les trois dernières années de suivi ne sont pas favorables à la navigation et se caractérisent par une part annuelle importante de profondeur d'eau inférieure au mètre, à relier aux conditions hydrologiques (années sèches).

Sources : VNF/GIP Loire Estuaire

Evolution de la profondeur d'eau minimale instantanée, dans le chenal de navigation, de Bouchemaine à Nantes

La profondeur d'eau minimale instantanée annuelle varie entre 0,20 m et 1 m, de Bouchemaine à Nantes, entre 1996 et 2017. En moyenne, sur les 22 ans du suivi, la profondeur d'eau minimale annuelle est de 0,50 m.

Sources : VNF/GIP Loire Estuaire 

Pour en savoir plus

Exemple d'un bulletin de navigabilité

Calcul d'itinéraire fluvial et avis à la batellerie